Label Tourisme et Handicap : spécificités du handicap visuel. Consultez les conseils pratiques FLV.fr sur la ...

Label Tourisme et Handicap : spécificités du handicap visuel

Le handicap visuel

Il touche près de 3 français sur 100. On définit une personne malvoyante comme une personne dont la déficience visuelle entraîne une incapacité dans l’exécution d’une ou plusieurs de ses activités :

  • Lecture et écriture (vision de près) ;
  • Activités de la vie quotidienne (vision à moyenne distance) ;
  • Communication (vision de près et à moyenne distance) ;
  • Appréhension de l’espace et déplacements (vision de loin) ;
  • Poursuite d’une activité exigeant le maintien prolongé de l’attention visuelle.

Des aménagements peuvent être envisagés pour faciliter la vie au domicile des personnes en situation de déficience visuelle. Sachant que leurs besoins en lumière sont souvent 2 à 3 fois plus importants, il est possible d’adapter le lieu de vie grâce à :

  • Un éclairage uniforme dans toute la maison ;
  • Une bonne luminosité permettant de mieux voir les détails et les contrastes ;
  • Un éclairage adapté (ampoules incandescentes, fluorescentes, éclairage halogène, lampes à diodes) ;
  • Une amélioration du contraste entre deux objets en choisissant des couleurs opposées avec un éclairage approprié ;
  • La mise en place d’un ensemble de repères visuels et tactiles (i.e. : indice tactile doux sur une touche de mise en marche, etc.).

logo handicap visuel

Sur le sujet « Label Tourisme et Handicap : spécificités du handicap visuel », lire aussi :

Revenir au sommaire des Fiches infos