Comment rendre une location durable ?. Consultez les conseils pratiques FLV.fr sur la location saisonnière.

Comment rendre une location durable ?

Des solutions pour une location durable

L’avenir de la planète nous concerne tous. Pour des vacances responsables, le choix d’un hébergement respectueux de l’environnement est un premier pas important, auquel de plus en plus de touristes sont sensibles. Des démarches simples permettent aux loueurs de proposer une location durable qui se fond dans le paysage.

Matériaux et produits de bonne qualité environnementale pour une location écologique et durable

  • Utiliser des produits de bonne qualité environnementales pour la construction : briques, tuiles, bois, pierre…
  • Choisir des matériaux traditionnels comme la terre cuite ou la chaux plutôt que des dérivés du pétrole. Opter donc pour des portes et fenêtres en bois plutôt qu’en PVC.
  • Préférer des matériaux produits dans la région pour réduire les dépenses énergétiques de transport.
  • N’utiliser que des produits d’entretien arborant des écolabels ou disposant de la norme NF environnement.
  • Comme dans beaucoup d’hôtels, glisser un petit message sensibilisant les utilisateurs de la salle de bain à ne pas « surconsommer » le linge de maison.

Aménagements de l’habitat locatif durable : réduire les consommations d’énergie

  • Des éclairages moins gourmands : utilisez des ampoules à basse consommation dans les pièces de vie. Equiper les halogènes et les ampoules à incandescence de variateurs de courant pour adapter la luminosité aux besoins de chaque instant. Privilégier cependant l’éclairage naturel.
  • Une bonne isolation thermique : limiter les pertes calorifiques pour diminuer l’impact de l’habitat de vacances dans le dérèglement climatique. Il faut bannir la laine de roche ou la laine de verre de l’habitat. Mieux vaut préférer des isolants végétaux ou une isolation thermique issue du recyclage (plume de canard, laine de mouton, chanvre, lin ou encore fibre de bois). Il est aujourd’hui impossible de prétendre proposer une location durable si l’on n’a pas équipé toutes les fenêtres de double vitrage.
  • Chauffage et climatisation intelligente : plutôt que de rafraîchir les intérieurs en réchauffant l’extérieur, mieux vaut s’orienter vers la bio climatisation en choisissant une bonne orientation et une exposition optimale. Une location durable respire et évacue l’humidité intérieure tout en étant isolée par l’extérieur. Pour le chauffage, opter pour des solutions à faible consommation ou des énergies renouvelables (récupérateurs de chaleur, panneaux solaires, chaudières à bois, pompes à chaleur…)
  • Bien ventiler en ouvrant les fenêtres : même si l’on redoute les pertes de chaleur, l’isolation de la maison sera meilleure si l’espace intérieur est régulièrement ventilé. Cela diminue également les risques de moisissures. Les VMC (ventilation mécanique contrôlée) double flux permettent d’éviter les pertes thermiques.
  • Choisir des appareils économes : équiper le logement avec de l’électroménager appartenant aux classes énergétiques A+ ou A.

Economiser l’eau pour une location durable mais surtout une location éthique

  • Réduire les débits des robinets à 8 litres par minute et inviter les locataires à bien vérifier leur fermeture quand ils quittent une pièce ou la location.
  • Brider le débit des douches à 12 litres par minute. Inciter les vacanciers à préférer la douche au bain et à ne pas laisser l’eau couler inutilement. Installer si possible des pommes de douche économiques.
  • Installer des toilettes équipées de chasse d’eau à double commande. Le must écologique reste cependant les toilettes sèches.
  • Choisir de l’électroménager (lave linge, lave vaisselle) à faible consommation d’eau
  • Pour le jardin, opter pour un système d’arrosage automatique utilisant des comptes gouttes. C’est un confort supplémentaire pour les visiteurs qui n’ont pas à s’en soucier. Relier l’irrigation extérieure à un système de récupération des eaux de pluie.
  • S’assurer de la bonne perméabilité des revêtements extérieurs pour permettre l’écoulement des eaux de pluie.
  • La piscine fait partie de la location et doit également s’intégrer dans une logique durable. Ainsi, si la location est équipée d’une piscine, un système d’assainissement et de filtrage naturel sera logiquement préféré.

Gérer les déchets, l’incontournable d’une location durable et écolo

  • Ne pas oublier de mettre, à disposition des locataires, différentes poubelles pour effectuer le tri sélectif. Si le traitement local des déchets n’est pas organisé dans cette optique, inviter néanmoins les occupants du logement à déposer le verre à part ou à constituer un compost pour le jardin par exemple.

Des labels comme le classement HQE (Haute Qualité Environnementale) certifient de l’engagement de la location dans une démarche durable. Quoi qu’il en soit, labellisé ou pas, un logement éthique est un investissement rentable sur le long terme : en participant à la préservation de l’environnement, la location durable séduira de plus en plus de visiteurs

Sur le sujet « Comment rendre une location durable ? », lire aussi :

Revenir au sommaire des Fiches infos